Pseudo: Mot de passe:
Accueil > Tout Savoir sur le Permis Hauturier - FAQ

Tout Savoir sur le Permis Hauturier - FAQ

Quels sont les différents titres de conduite pour la navigation de plaisance ?

• Le permis plaisance option « côtière » (pour naviguer en mer de jour et de nuit, Jusqu’à 6 milles d’un abri, sans limitation de puissance motrice).

• L’extension « hauturière » (pour naviguer en mer de jour et de nuit sans limitation de distance ni de puissance motrice).

• Le permis plaisance option « eaux intérieures » (pour piloter en eaux intérieures un bateau limité à 20 mètres de longueur).

• L’extension « grande plaisance eaux intérieures » (pour piloter en eaux intérieures un bateau sans limite de longueur).

• Le certificat restreint de radiotéléphonie « le CRR » (Pour une VHF fixe ou portative).

Qu’est-ce-que le permis hauturier ?

Le permis hauturier ou l’extension « hauturière » est une extension au permis mer option côtière, au permis côtier ou au permis A. « Les titulaires de ce permis, soumis à aucune contrainte, peuvent donc envisager de réaliser une traversée de l’Atlantique ou même un tour du monde ».

Pour qui ?

Toute personne âgée d’au moins 16 ans et titulaire, soit du permis mer option côtière, soit du permis côtier, soit du permis A.
« Pour les personnes non titulaires de l’un de ces permis, le passage avec succès d’une épreuve théorique générale, identique à celle du permis mer option « côtière » et une formation pratique sont à prévoir ».
« Pour les personnes de moins de 16 ans, la conduite accompagnée est possible sous conditions ».

Que peut-on faire avec ce permis ?

Ce permis autorise une navigation de plaisance en mer, de jour comme de nuit, sans limite de distance, sans limite de puissance, sans limite de jauge.

Comment s’inscrire à l’examen ?

Pour l’inscription à l’examen il faut composer un dossier d’inscription comprenant :
• Une demande d’inscription à une extension « à remplir et signer » « Télécharger la demande »
• Un timbre fiscal correspondant au droit d’examen « à coller » (38 euros)
• Une photographie d’identité récente et en couleur (Les titulaires d’un permis délivré après le 1er janvier 2008 en sont dispensés)
• L’original du titre permettant l’inscription à l’extension (Permis A, Côtier ou Mer option « côtière »)

Où déposer le dossier d’inscription ?

Pour toutes les démarches concernant les permis plaisance, il existe maintenant un guichet unique qui est :
• soit les directions départementales des affaires maritimes (pour les départements côtiers).
• soit les services de navigation (pour les autres départements).

Quel est le programme de l’examen ?

Le programme de l’examen est le suivant :
• Savoir lire la carte marine.
• Faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et porter ce point sur la carte.
• Calculer la variation, la dérive due au vent, la dérive due au courant, le cap au compas, le cap vrai, la route sur le fond, faire l’estime.
• Identifier les phares.
• Effectuer un calcul de marée par rapport à un port principal par la règle des douzièmes.
• Savoir interpréter de manière simple une carte météorologique marine et connaître les symboles utilisés.
• Être sensibilisé aux aides électroniques à la navigation : usages et précautions.
• Connaître le matériel de sécurité obligatoire à bord.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen ce déroule sous la forme d’une épreuve théorique de 1h30, sur la navigation, la marée, la météorologie, la réglementation.
Il est noté sur 20 points et se divise en trois parties :
• La première partie est une épreuve de carte notée sur 12 points. (7 points minima requis)
• La deuxième partie est un calcul de marée noté sur 4 points. (Pas de point minimum)
• La troisième partie est un QCM de 5 questions diverses (météo, sécurité..) noté sur 4 points. (Pas de point minimum)
Il faut un total de 10/20 pour être reçu, avec un minimum de 7/12 pour l’épreuve de carte.

Est-il possible de s’inscrire en candidat libre ?

Oui, l’inscription en candidat libre est maintenue lorsque l’on présente une épreuve uniquement de nature théorique :
• Le QCM mer, lorsque l’on est déjà titulaire d’un titre de navigation en eaux intérieures
• Le QCM eaux intérieures, lorsque l’on est déjà titulaire d’un autre titre de navigation maritime
• L’extension hauturière du permis plaisance.
Dans tous les autres cas, dès lors que l’on doit passer une épreuve de pratique, il est obligatoire de s’inscrire dans un établissement de formation afin d’obtenir la certification du formateur agréé.


Mentions Légales | Partenaires | Revue de Presse | Contact | Plan du site © 2009 - Pilote-Assistance
Site optimisé pour Firefox et IE8.